Les Incunables : le texte


Il est généralement assez dense, disposé sur deux colonnes ou à longues lignes, pour en faciliter la lecture et cela, notamment dans les grands formats. Il y a ou pas une page de titre, assorti d’une table, placée en tête ou en queue de volume. Suivant la tradition médiévale, le texte est parfois imprimé en gros caractères au centre de la page et, inséré dans les annotations d’une typographie plus petite.

Les différents livres et chapitres sont souvent numérotés, mais en tête, un espace est laissé vacant pour que l’enlumineur puisse réaliser l’initiale et la décoration. Parfois la minuscule imprimée dans cette réserve blanche permet de guider l’enlumineur.

Les caractères

L’incunable emprunte, à l’origine, la lettre gothique utilisée par les copistes, conservent les nombreuses abréviations et ligatures de lettres de l’écriture manuscrite. On distingue trois types de lettres gothiques :

· La lettre « de forme » réservée usuellement aux bibles, gros caractères imposants appelés textura.

· La lettre « de somme » utilisée pour les ouvrages de théologie scolastique ou les éditions juridiques, caractères plus ronds, gothiques appelés aussi rotunda.

· La lettre « bâtarde » sorte de cursive utilisée pour les textes en langue vernaculaire et les textes en latin courants.

Le caractère romain, quant à lui, voit son origine en Italie. Les humanistes, en particulier Pétrarque, remettent à la mode la minuscule caroline pour copier les textes de l’Antiquité classique dont elle semble plus proche.

L’illustration


L’enluminure reste la première illustration de l’incunable. Les rubriques, les lettres peintes, souvent avec alternance de rouge et de bleu, sont des éléments courants. Afin que l’art typographique reste au plus près de l’art du copiste, l’incunable a parfois en marge des réglures tracées à la main.



Puis, l’imprimeur s’occupe de l’illustration. La taille d’épargne ou gravure sur bois prédomine. Cette technique, relativement simple, qui emploie un procédé en relief comme la typographie, permet donc d’imprimer en même temps le texte et l’image.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout